Service client

Du Lundi au Samedi De 8h00 à 18h00

 04 84 25 22 33

Mon panier

Votre panier est vide.

Soudure à l'arc : électrodes enrobées

Cet article fait suite  à notre page:

Soudure à l'arc

 

Electrodes enrobées

 

1. Caractéristiques

Une électrode enrobée se compose d'une âme et d'un revêtement :

L'âme se compose d'une baguette de métal conducteur ayant pour unique fonction d'apport de matériel à la pièce. Sa composition dépend du matériel de base à souder : por les aciers au carbone, pricipaux uytilisateurs du soudage à l'électrode, l'âme est en acier doux. Durant le soudage, l'âme fond avec une légère avance par rapport au revêtement.

Le revêtement est la partie la plus importante de l'électrode et offre de nombreuses fonctions, la première étant de protéger le soudage de la contamination de l'air ambiant, soit en se volatilisant et donc en modifiant l'atmosphère autour du bain, soit en fondant avec un temps de retard et donc en protégeant le bain de fusion avec le laitier qui se forme naturellement, soit en se liquéfiant et en incorporant des éléments dans le bain. Il contient en outre des matériaux en mesure de d'épurer le matériel de base, et des éléments pouvant contribuer à la création des alliages dans la fusion. Le choix du revêtement est donc extrêmement important et dépend des caractéristiques que doit présenter le soudage. Le revêtement peut également contenir des éléments d'apport en poudre pour augmenter la quantité du matériel déposé et donc la vitesse du soudage. On parle dans ce cas d'électrodes à haut rendement.

2.Subdivision des électrodes

Différents types d'électrodes enrobées existent dans le commerce, et leur composition chimique excerce une forte influence sur la stabilité de l'arc électrique, la profondeur de pénétration, le dépôt du matériau et la pureté du bain, c'est à dire sur les champs d'application de ces dernières. Si l'on considère le type de revêtement, les principales typologies d'électrodes sont les suivantes :

Electrodes à enrobage rutile : serrurerie. Les plus courantes, leur enrobage est principalement composé d'un minerai normmé rutile, composé à 95% de bioxyde de titane, composant extrêmement stable assurant une excellente stabilité de l'arc et une fluidité élevée du bain, avec un effet esthétique appréciable sur la soudure. La fonction de l'enrobage rutile est quoi qu'il en soit de garantir une fusion douce, facile à réaliser, permettant un soudage fluide, en particulier en position à plat. Le cordon offre un bel aspect visuel régulier. La stabilité de l'arc est un avantage qui rend l'utilisation de ce type d'électrode possible en courant alternatif (CA) et en courant continu (CC) en polarité directe. L'application est surtout utilisée avec les épaisseurs réduites.

Electrodes à enrobage basique : charpente et construction mécanique. L'enrobage des électrodes basiques est composé d'oxyde de fer, de ferro-alliages et surtout de carbonate de calcium et de magnésium auxquels l'ajout du fluorure de calcium permet d'obtenirla fluorite , minerai en mesure de faciliter la fusion. Il offre une forte capacité d'épuration du métal de base et permet des soudures de qualité et d'une résistance mécanique remarquable (70KG). Ces électrodes supportent en outre des températures de séchage élevées et ne contaminent donc pas le bain avec l'hydrogène. La fluorite rend l'arc extrêmement instable : le bain est moins fluide, et de fréquents court-circuit sont provoqués par le transfert du matériau d'apport en grosses gouttes; l'arc doit être extrêmement court du fait du peu de volatilité de l'enrobage; toutes ces caractéristiques supposent une bonne expérience de soudeur. Le laitier est dure et difficile à retirer, et doit être entièrement éliminée en cas d'une seconde passe. Ces électrodes sont prévues pour des soudages en positions, verticale, au plafond, etc. Elles sont utilisées quand on recherche des caractéristiques mécaniques élevées.
En ce qui concerne le courant à employer, il est conseillé d'utiliser des générateurs en courant continue (CC) en polarité inverse. Les électrodes basiques se distinguent par l'énorme quantité de métal déposé, et s'adaptent remarquablement bien au rechargement de fortes épaisseurs. Fortement avides d'humidité, il est conseillé de stocker ces électrodes dans un endroit sec et dans des emballages hermétiques; dans le cas contraire, procéder à un nouveau séchage de l'électrode, dans une étude avant son utilisation.

 

Dans le cadre de notre dossier, Nous vous invitons également à voir la page :